Newsletter

Vous êtes ici

Avancées scientifiques, Santé

20 - 04 - 2018

Contraception masculine : un traitement non hormonal validé chez le macaque

Un traitement non hormonal pour la contraception masculine a montré chez le macaque rhésus l’efficacité et la réversibilité de ses effets.

_________________________________

 

La contraception masculine se limite aujourd’hui au préservatif et à la vasectomie.

 

Des contraceptifs à activité hormonale sont à l’étude. Mais tout comme les contraceptifs féminins, ils affectent les hormones naturelles.

 

Une autre catégorie de contraceptifs masculins non hormonale vise à empêcher le déplacement des spermatozoïdes, les rendant ainsi inefficaces.

 

Une cible pour ces substances, est la protéine EPPIN qui est présente à la surface des spermatozoïdes chez l’homme. EP055 est une substance qui se fixe sur cette protéine et bloque ainsi la motilité des spermatozoïdes.

 

Dans le but de mieux connaître cette substance, des chercheurs ont étudié l’effet d’une injection intraveineuse chez quatre macaques rhésus mâles adultes.

 

A la dose de 125 mg/kg la motilité des spermatozoïdes était diminuée de 20% à six heures et était totalement supprimée à trente heures. La récupération de la motilité était détectée à trois jours et totale à dix-huit jours. Aucun effet secondaire n’a été observé.

 

 

 

Cette étude menées sur modèle primate, prouve que EP055 est un contraceptif masculin non hormonal potentiel, à durée de vie courte et réversible. Les travaux vont se poursuivre pour évaluer la possibilité de l’utiliser sous forme de comprimé.

 

https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0195953