Newsletter

Vous êtes ici

Avancées scientifiques, Recherche fondamentale, Santé

28 - 12 - 2017

Comprendre le rétrécissement aortique pour pouvoir le traiter

Une étude menée chez le porc et sur cellules de porc a permis de mieux comprendre le mécanisme qui provoque à long terme le rétrécissement aortique.

 

Le rétrécissement aortique est lié à la détérioration de la valve aortique qui contrôle le passage du sang du cœur vers l’aorte. Il provoque essoufflement, douleur thoracique, malaise et syncope. Il concerne 1 à 2% de la population, essentiellement des personnes agées. Le seul traitement est chirurgical.

 

 

 

Des chercheurs ont voulu comprendre quel mécanisme entraine le rétrécissement de cette valve.

 

La souris étant trop différente de l’humain pour cette étude, la recherche a utilisé le modèle porc.

 

Après avoir observé que chez le porc le rétrécissement débutait par une accumulation de certains sucres (glycosaminoglycanes ou GAG) dans les valves des animaux, les chercheurs ont étudié des cellules de valves cardiaques cultivées in vitro.

 

Ils ont découvert qu’une succession d’effets induits par les GAG (dont l’accumulation de LDL) créait un risque de détérioration des valves.

 

Les études vont se poursuivre in vitro pour tenter de protéger les cellules de cette détérioration avant de pouvoir évaluer in vivo les médicaments potentiels.