Newsletter

Vous êtes ici

Avancées scientifiques, Santé

12 - 02 - 2018

Comment vacciner efficacement les nouveau-nés ?

Des études in vitro sur sang de cordon et in vivo sur souris montrent que le BCG peut améliorer l’efficacité des vaccins chez les nouveau-nés.

 

Les maladies infectieuses sont responsables de 40% de la mortalité chez les enfants de moins de cinq ans. La vaccination est la solution pour les protéger. Mais l’immunité du nouveau-né à terme ou prématuré présente des particularités qui réduisent l’efficacité des vaccins et obligent à en répéter les injections.

 

Le BCG est souvent administré chez le nouveau-né en même temps que d’autres vaccins, comme le vaccin contre l’hépatite B, pour augmenter leur efficacité. Des essais cliniques ont validé l’intérêt du BCG dans cette utilisation, mais on comprend mal comment cela fonctionne.

 

Pour avancer dans ce domaine, des chercheurs ont réalisé une série d’essais in vitro sur cellules immunitaires du sang d’adulte ou de cordon ombilical, et in vivo sur des souris adultes et nouveau-nées. Ils ont étudié sur ces différents modèles biologiques l’effet de l’administration du vaccin anti-hépatite B seul, du BCG seul ou des deux en même temps.

 

Ils ont découvert que l’administration des deux vaccins en même temps augmentait :

  •         - la production d’interleukine-1béta dans le sang de cordon, mais pas dans le sang d’adulte. Il faut savoir que l’interleukine-1béta est importante pour la réponse immunitaire
  •         - le taux d’anticorps anti-hépatite B chez le nouveau-né à terme ou prématuré, mais pas chez la souris adulte.

 

 

 

 

Ces résultats indiquent que la co-administration du BCG et du vaccin contre l’hépatite B chez le nouveau-né à terme ou prématuré induit un effet immunisant qu’on ne retrouve pas chez l’adulte. Le BCG devrait être étudié en tant qu’adjuvant d’immunisation pour protéger ces populations vulnérables.