Newsletter

Vous êtes ici

Recherche animale

13 - 10 - 2016

Comment le rat-taupe nu échappe-t-il à la douleur d’une blessure ?

Lorsqu’on se blesse ou qu’on subit une inflammation, la peau devient localement hypersensible et hyperalgique. Le rat-taupe nu qui vit dans des galeries enterrées et n’est pas protégé par un pelage, est en permanence soumis à des atteintes cutanées. Or cet animal n’est pas sujet à l’hypersensibilité et l’hyperalgie.

Des chercheurs ont tenté de comprendre les raisons de cette particularité. Ils ont découvert que chez cet animal des modifications du récepteur nommé TrkA (un récepteur de la douleur qui est présent dans de très nombreuses espèces animales et chez l’humain) le rendaient dix fois moins sensible aux stimuli douloureux. Ceci expliquerait la faible sensibilité de cet animal aux atteintes cutanées.

Des essais cliniques menés sur des patients ont déjà montré l’intérêt de moduler l’activité du récepteur TrkA pour diminuer les douleurs chroniques. Les résultats obtenus chez le rat-taupe nu confirment l’intérêt de ces recherches et apportent des informations supplémentaires.