Newsletter

Vous êtes ici

Avancées scientifiques, Santé

23 - 11 - 2013

Chimiothérapie et bactéries

Des chercheurs français (IGR, Inserm, Pasteur, Inra) ont démontré qu'une partie de l'effet du cyclophosphamide (un anticancéreux très utilisé) était liée au passage de certaines bactéries de l'intestin dans la circulation sanguine qui survient à l'occasion du traitement. Quand on supprime ces bactéries chez la souris, le traitement perd de son effet. L'administration de prébiotiques pour les traitements chez l'homme est envisagée.