Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Recherche animale. Si vous le souhaitez, vous pouvez visualiser un exemple

Vous êtes ici

Actualités

Corriger les erreurs de la mémoire

Recherche fondamentale

23 - 06 - 2017

Corriger les erreurs de la mémoire

Un évènement traumatisant peut s’accompagner de la mise en mémoire d’un fait anodin survenu au même moment, et qui sera ensuite capable de déclencher à lui seul stress et anxiété lorsqu’il se répètera en l’absence de l’évènement traumatisant. Ce type de mémorisation dite non associative est source de stress post traumatique et d’anxiété pathologique.

Or des chercheurs ont montré chez un invertébré, l’aplysie, que la mémoire non-associative était chimiquement différente de la mémoire normale et qu’il était possible de l’effacer sans effacer le souvenir de l’évènement.

Cette découverte encore fondamentale doit être consolidée sur d’autres modèles mais permet d’envisager une voie de traitement pour certaines situations de stress pathologique.

 

La fin des biofilms ?

Avancées scientifiques

22 - 06 - 2017

La fin des biofilms ?

Les biofilms sont les membranes collantes qui sont produites par les microbes (bactéries, champignons) pour leur permettre de coloniser les surfaces. On les retrouve parfois à l’intérieur de notre corps sur les cathéters ou les implants. Ils protègent les microbes contre les antiinfectieux et représentent par conséquent une grave menace pour les personnes hospitalisées.

Des chercheurs sont parvenus à fabriquer une enzyme qui vient à bout de ces biofilms. Celle-ci fonctionne in vitro et aussi chez la souris.

Si les études à venir confirment l’efficacité et l’innocuité de cette enzyme, c’est une nouvelle arme contre les infections qui sera entre les mains des médecins.

Un complément alimentaire contre l’herpès ?

Santé

21 - 06 - 2017

Un complément alimentaire contre l’herpès ?

Des chercheurs viennent de démontrer que chez la souris (pour le virus de l’herpès HSV-1), et chez le cochon d’Inde (pour le virus de l’herpès HSV-2), une supplémentation alimentaire de glutamine (un acide aminé naturel produit par l’organisme et présent dans la nourriture) diminuait la fréquence des poussées virales herpétiques.

L’explication tient à l’importance de la glutamine dans le métabolisme des cellules immunitaires T spécifiques des HSV.

Des essais cliniques vont être nécessaires pour évaluer l’intérêt de cette découverte pour les patients atteints par l’herpès.

Résultats cliniques favorables pour un vaccin contre le virus Ebola

Santé

20 - 06 - 2017

Résultats cliniques favorables pour un vaccin contre le virus Ebola

Les résultats d’un essai clinique de phase 1 sur un vaccin vivant atténué contre le virus Ebola viennent d’être publiés.

Le vaccin a été administré à trois doses une seule fois à 40 adultes. Aucun effet secondaire sérieux n’a été observé. Des maux de tête ont été signalés. Une virémie transitoire a été constatée sans excrétion. Toutes les personnes vaccinées ont vu apparaître des anticorps (IgG) dirigés contre le virus. Ils étaient toujours présents 6 mois après l’injection (durée de la période d’observation).

Ces résultats encouragent le passage de ce vaccin en phase 2 d’essai clinique.

En étude préclinique chez le macaque le vaccin était apparu bien toléré et protecteur contre le virus.

 

Une nouvelle voie pour les vaccins contre les cancers ?

Santé

16 - 06 - 2017

Une nouvelle voie pour les vaccins contre les cancers ?

La vaccination thérapeutique est une piste explorée dans la lutte contre le cancer même si à ce jour aucun vaccin de ce type n’a encore été mis au point.

Des chercheurs de l’Inserm ont découvert à l’occasion d’essais menés chez la souris que l’administration du vaccin par voie nasale pouvait être très intéressante : tous les animaux traités par voie nasale ont été protégés contre un cancer de la tête et du cou, alors que seulement la moitié de ceux traités par voie intramusculaire l’ont été.

Cet effet serait dû à l’activation de cellules immunitaires dites Trm nombreuses dans la cavité nasale. Si un résultat aussi intéressant est retrouvé chez le primate, des essais cliniques seront engagés.