Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Recherche animale. Si vous le souhaitez, vous pouvez visualiser un exemple

Vous êtes ici

Avancées scientifiques, Santé

09 - 11 - 2017

Bisphénol A : les effets d’une exposition in utero chez le lapin

Des chercheurs viennent de montrer chez le lapin que le bisphénol A absorbé par la mère provoque dans la descendance une inflammation de l’intestin et une modification du microbiote.

 

L’inflammation chronique peut mener à des cancers, comme celui du colon quand il s’agit de l’inflammation de l’intestin. Plusieurs équipes de recherche dans le monde tentent de comprendre les causes de l’inflammation chronique de l’intestin pour pouvoir la maitriser.

 

Si on sait que certains aliments agissent sur le niveau d’inflammation de l’intestin, cette étude récente montre qu’il peut en être de même pour les produits de notre environnement.

 

Une étude menée chez le lapin* a montré que si une mère absorbe du bisphénol A pendant la grossesse et le début de la lactation, le produit traverse le placenta et est aussi présent dans le lait. La descendance a présenté une inflammation chronique de l’intestin et du foie, un microbiote moins diversifié et une diminution de la quantité de métabolites bactériens anti-inflammatoires.

 

 

 

 

La dose administrée (200 microgrammes par kilogramme et par jour) était supérieure à la dose journalière maximale autorisée mais correspond selon les auteurs à une dose à laquelle les personnes peuvent être exposées.

 

Cette étude montre que certains produits de notre environnement absorbés par la mère, agissent sur le microbiote et le niveau d’inflammation intestinale de la descendance. Il faut en tenir compte dans l'évaluation de la sécurité des produits chimiques.

 

*Le lapin a une gestation plus proche de celle de l’humain que le rat ou la souris