Newsletter

Vous êtes ici

Avancées scientifiques

31 - 01 - 2017

Bien connaître les virus pour mieux les combattre

Les virus sont des organismes vivants de très petite taille mais très complexes. Pour combattre les plus dangereux, il est parfois nécessaire de connaître leur fonctionnement à l’échelle moléculaire. 

C’est ce qu’ont fait des chercheurs pour le virus du chikungunya : ils ont découvert sur culture de cellules nerveuse et chez la souris, un mécanisme fondamental qui détermine la dangerosité du virus en cours d’infection. Il s’agit d’une protéine qui rompt une structure chimique à activité antivirale de la cellule hôte : moins cette protéine virale est active, plus la cellule ou l’animal résistent à l’infection.

Ces résultats ouvrent la voie à la recherche de médicaments et de vaccins. Ce qui est particulièrement intéressant, c’est que cette protéine virale est présente dans de nombreux autres virus comme le SRAS, le MERS, le Marayo ou l’encéphalite équine.