Newsletter

Vous êtes ici

Avancées scientifiques

29 - 03 - 2017

Avancée dans la schizophrénie

La schizophrénie est reliée à des anomalies du cortex frontal qui entrainent des déficits cognitifs. Partant du fait que des connexions existent entre ce cortex et le cervelet pour la réalisation de certains processus cognitifs élémentaires, des chercheurs ont tenté d’améliorer l’activité cognitive du cortex frontal en agissant au niveau du cervelet.

Pour cela un modèle rongeur (rat) de schizophrénie avec déficit cognitif a été utilisé. Le déficit consistait en une perte du sens de la chronologie, déficit connu dans la schizophrénie. Les chercheurs on pu par une stimulation précise de certains neurones du cervelet, améliorer l’activité du cortex frontal et permettre aux animaux de retrouver un comportement lié à la chronologie.

Cette étude est la première à montrer l’intérêt de la stimulation du cervelet dans le traitement de troubles cognitifs.