Newsletter

Vous êtes ici

Avancées scientifiques, Recherche fondamentale, Santé

26 - 12 - 2013

Apprendre

Une équipe américaine a implanté chez 4 singes rhésus une prothèse neuronale qui a permis de mieux comprendre les signaux électriques biologiques qui correspondaient au processus de mémorisation. Cette prothèse a ensuite été utilisée pour améliorer la vitesse d'apprentissage en créant au bon moment dans le cerveau les signaux électriques qui imitaient une bonne réponse. Un intérêt de cette découverte est la lutte contre la maladie d'Alzheimer.