Newsletter

Vous êtes ici

Avancées scientifiques, Santé

21 - 03 - 2014

Alzheimer : une avancée importante

Une étude menée sur des patients et des modèles cellulaires et animaux découvre un système biologique qui protège de la maladie d'Alzheimer.

La recherche contre la maladie d'Alzheimer
Des chercheurs ont réalisé un ensemble d'expériences qui semblent démontrer que nous sommes tous pourvus d'un système biologique qui peut nous protéger contre la maladie d'Alzheimer mais que celui-ci n'est pas actif chez les personnes qui développent cette maladie. Des chercheurs viennent de découvrir qu'une substance naturelle nommée REST est normalement présente dans les neurones du cortex et de l'hippocampe chez les personnes âgées. Mais cette substance est absente chez les personnes qui sont atteintes de troubles cognitifs comme la maladie d'Alzheimer. Partant de là, ces chercheurs ont réalisé un ensemble d'études qui montrent que REST a la propriété d'empêcher l'expression des gènes connus pour déclencher la mort des neurones et la maladie d'Alzheimer. Une autre étude montre qu'en l'absence de REST les souris développent une dégénérescence des neurones du cerveau. Enfin, d'autres études sur des neurones humains et chez le ver C elegans montrent que REST protège contre la toxicité de la protéine béta-amyloïde associée à la maladie d'Alzheimer.Compte-tenu de tous ces résultats, il est envisagé que préserver un niveau de REST suffisant dans le cerveau pourrait protéger des maladies neurodégénératives. C'est une possibilité de soigner ces maladies qui n'avait jamais été envisagée et qui est saluée comme une avancée majeure par la communauté des chercheurs et des médecins. Il est même envisageable que cette avancée ouvre sur une thérapie du vieillissement car le taux de REST dans le cerveau est étroitement associé non seulement à la préservation des capacités cognitives mais aussi à la longévité.