Newsletter

Vous êtes ici

Avancées scientifiques, Santé

31 - 10 - 2017

Alzheimer : un modèle rat pour soigner la maladie précocement

Un nouveau modèle rat de la maladie d’Alzheimer a été mis au point par des chercheurs français. Il va permettre d’étudier le traitement de la phase précoce de la maladie.

 

La maladie d’Alzheimer est très difficile à reproduire in vitro ou chez l’animal et encore insuffisamment comprise et incurable. Les modèles animaux et in vitro ne reproduisent pas la phase précoce et asymptomatique de la maladie et ne permettent donc ni de l’étudier, ni de tester des médicaments sur cette phase.

 

L'Inserm nous informe que pour la première fois un modèle murin (rat) de la maladie d’Alzheimer reproduit la maladie humaine depuis son origine. Ce modèle créé par des chercheurs du CEA, du CNRS et de l’Inserm et publié en octobre de cette année, a été baptisé AgenT.

 

 

 

Des gènes humains mutés en lien avec la maladie (APP et PS1) ont été transférés dans quelques neurones de l’hippocampe* des animaux.

 

A partir de là, la maladie se développe pendant toute la vie de l’animal en reproduisant progressivement les lésions observées chez l’humain et en aboutissant à une perte de mémoire.

 

Ce modèle a déjà permis de mieux comprendre la phase initiale de la maladie et va être utilisé pour évaluer des candidats médicaments à un moment où les lésions de la maladie ne sont pas encore irréversibles.

 

* L’hippocampe est une partie du cerveau qui joue un rôle central dans la mémoire et qui est attaquée très tôt par la maladie d’Alzheimer