Newsletter

Vous êtes ici

Recherche animale, Recherche fondamentale

05 - 02 - 2015

Alzheimer : les pistes de l’hibernation animale

Lors de l’hibernation, les animaux diminuent progressivement leur température et leur métabolisme. Une équipe anglaise a refroidi artificiellement le cerveau de souris et mis en évidence un mécanisme de protection neuronale. Les chercheurs ont identifié la protéine RBM3, qui aide à éviter la perte neuronale et favorise la plasticité des connexions entre les neurones.