Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Recherche animale. Si vous le souhaitez, vous pouvez visualiser un exemple

Vive l’été et la mer !

EDUCATION

18 - 07 - 2017

Vive l’été et la mer !

Avant de prendre quelques congés jusqu’au lundi 7 août, notre équipe vous propose d’apprendre beaucoup de choses que vous ignorez peut-être, sur les animaux aquatiques.

Un blog animé par Fanny Vaucher et Sébastien Moro, et intitulé Comment font les poissons pour dormir sans paupières, vous expliquera au rythme d’une publication par semaine, pourquoi les étoiles de mer et les éponges sont des animaux, ce qu’est une écaille de poisson, d’où viennent les paupières, comment certains animaux peuvent s’en passer et d’autres choses qui vous surprendront.

Bonnes vacances à tous ceux qui en prennent !

Stress, statut social et dépression

RECHERCHE FONDAMENTALE

17 - 07 - 2017

Stress, statut social et dépression

Peut-on relier le risque de dépression au stress et au statut social et définir des marqueurs biologiques prédictifs ? Il semble que oui, si on en croit les résultats d’une étude menée à l’EPFL de Lausanne.

On a découvert que dans un groupe de souris les animaux subordonnés résistaient beaucoup mieux à un stress chronique que les dominants et que la perte de statut social avait plus d’effet dans la dépression que la subordination sociale. Par ailleurs l’imagerie RMN a mis en évidence une zone du cerveau dont l’activité est liée au stress et au statut social.

Les études vont se poursuivre dans le but ultime de mieux prévenir et traiter la dépression liée au stress chronique.

 

Phagothérapie in vivo : comment ça fonctionne ?

RECHERCHE FONDAMENTALE

13 - 07 - 2017

Phagothérapie in vivo : comment ça fonctionne ?

La phagothérapie utilise des virus « bactériophages » pour lutter contre une infection bactérienne. Les essais in vitro ont depuis longtemps vérifié l’efficacité du processus. Mais qu’en est-il in vivo ?

Une étude sur modèle animal (pneumonie chez la souris) et modélisation mathématique vient de montrer que les bactériophages ne venaient à bout d’une infection bactérienne qu’avec l’appui du système immunitaire des animaux, et plus précisément des cellules neutrophiles.

C’est une information importante qui contredit l’idée que les bactériophages pourraient à eux seuls venir à bout d’une infection. Il faudra envisager d’exclure les patients immunodéprimés des essais cliniques.

La recherche sur le SIDA à l’Institut Pasteur

RECHERCHE FONDAMENTALE

12 - 07 - 2017

La recherche sur le SIDA à l’Institut Pasteur

Découvert en 1983 par l’Institut Pasteur, le virus du SIDA contamine encore 2 millions de personnes par an dans le monde, dont 6000 en France. Les trithérapies sont très efficaces, mais seul un vaccin pourra stopper l’épidémie.

C’est pourquoi l’Institut Pasteur maintient une recherche très active qui s’appuie sur des données épidémiologiques, cliniques et de laboratoire (modélisation informatique, cultures de cellules et de tissus, modèles animaux murins et simiens). Les modèles primates sont irremplaçables pour tester les vaccins, dont l’un combiné au virus de la rougeole est à l’étude dans cet institut.

Dossier de presse Institut Pasteur

 

Aucun contenu de page d'accueil n'a été créé pour l'instant.