Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Recherche animale. Si vous le souhaitez, vous pouvez visualiser un exemple

Vous êtes ici

Recherche fondamentale

26 - 04 - 2017

Pourquoi la fertilité féminine décline avec l’âge

 

Des chercheurs ont découvert chez la souris un mécanisme qui se cache derrière la diminution de la fertilité féminine avec l’âge. Mis en évidence grâce à des techniques de microscopie, ce phénomène a lieu lors de la division cellulaire. Explications.

 

 

C’est un fait avéré : la fertilité féminine diminue avec l’âge, et ce notamment du fait d’ovules moins viables. La preuve en est puisque l’utilisation d’un ovule provenant d’une donneuse plus jeune permet souvent d’augmenter les chances de grossesse chez les femmes de plus de 35 ans. En cause, des erreurs dans la séparation des chromosomes lors de la division cellulaire des ovocytes, qui se font de plus en plus fréquentes au fil des années. En revanche, les mécanismes entraînant ces erreurs de ségrégation chromosomique ne sont pas clairs.

 

Une nouvelle étude menée par deux chercheurs de l’Université de Montréal apporte une explication probable. Grâce à des techniques de microscopie avancées, ils ont pu observer précisément les divisions cellulaires sur des ovocytes de souris âgées de 60 semaines, comparées à des ovocytes de jeunes souris de 6 à 12 semaines. Ils ont alors découvert que c’est au niveau de la machinerie cellulaire que réside l’explication : les microtubules, structures cylindriques chargées de séparer en deux le patrimoine génétique de la cellule au moment de la division cellulaire, se forment de façon anormale, entraînant des erreurs de répartition des chromosomes. La chorégraphie habituellement bien ficelée dérape, et aboutit à un ovule non viable au niveau génétique. De là la difficulté à tomber enceinte et à mener une grossesse à terme, car le risque de fausse couche est majoré.

 

 

“Nous avons découvert que les microtubules qui orchestrent la séparation des chromosomes lors de la division cellulaire sont anormaux dans les ovules plus âgés”, résume le Professeur Greg FitzHarris, co-auteur de l’étude.

“Au lieu de former une structure qui se déploie de façon contrôlée et parfaitement symétrique, appelée le fuseau, les microtubules vont dans toutes les directions. Cette dynamique d’alignement altérée contribue aux erreurs de ségrégation des chromosomes et représente une nouvelle explication à l’infertilité féminine liée à l’âge.”

 

 

Mieux comprendre l’infertilité liée à l’âge pour mieux la traiter

 

 

Selon ces chercheurs, il plus que probable que ce phénomène soit également présent chez l’humain. Chez la femme, c’est vers 35 ans que l’on observe une chute drastique de la fertilité, qui pourrait en partie s’expliquer par ces problèmes de microtubules.

“Nous testons actuellement des techniques de micro-intervention, directement dans les ovules, qui permettraient d’inverser ce problème pour faire rajeunir les ovules”, indique Greg FitzHarris. L’équipe précise cependant qu’il faudra encore plusieurs années de recherche avant d’arriver à ce résultat. Mais la compréhension des mécanismes de la chorégraphie qui se jouent dans les ovocytes lors de la division cellulaire est déjà un grand pas en avant.

 

Hélène Bour

 

En savoir plus :

http://crchum.chumontreal.qc.ca/nouvelles/mesdames-voici-pourquoi-votre-fertilite-baisse-avec-lage

http://www.figo.org/news/scientists-explain-why-women%E2%80%99s-fertility-falls-age-0015532

http://www.chu-toulouse.fr/formation-des-ovocytes-et