Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Recherche animale. Si vous le souhaitez, vous pouvez visualiser un exemple

Vous êtes ici

Les méthodes alternatives

Selon la réglementation, une méthode alternative en recherche animale améliore, réduit ou supprime l’emploi d'animaux (principes des 3R). Une méthode alternative qui supprime complètement l’emploi d’animaux est dite substitutive.

 

La substitution ou remplacement est limitée par la difficulté de tirer les mêmes conclusions à partir d’un modèle imaginé et entretenu par les chercheurs ou à partir d'un être vivant autonome. Un rapport de la Commission européenne explique par exemple les difficultés rencontrées pour remplacer les méthodes in vivo par des méthodes in vitro pour l'étude de la toxicité des produits chimiques dans l'environnement. Il y a cependant des exemples de substitution comme le maintien de souches de Plasmodium (parasite du paludisme) qui est maintenant possible in vitro sans recours aux animaux. Les méthodes substitutives se développent aussi dans le domaine du contrôle de la qualité des produits biologiques, un domaine qui utilise un grand nombre d'animaux. Elles sont aussi très présentes dans l’étude de la toxicité des produits sur la peau ou sur l’œil.

La réduction du nombre d’animaux utilisés en recherche animale est une démarche naturelle pour des raisons éthiques mais aussi économiques. La réduction progresse grâce au progrès scientifique et technologique. Ainsi l’homogénéité génétique des animaux de laboratoire permet aujourd’hui d’en diminuer le nombre dans chaque étude sans dégrader la qualité de l'étude. Les nouvelles technologies (imagerie, télémétrie) permettent de recueillir des informations sur les organes internes des animaux sans nécessité d’euthanasie. 

L'amélioration est essentielle. En effet, une fois le nombre d’animaux réduit au minimum, c’est de chacun des animaux utilisés qu’il faut se préoccuper. Diminuer l’inconfort, le stress et la douleur sont au cœur de l'amélioration. Les méthodes d'amélioration concernent l’hébergement :

-     aménagement des cages, des box et des enclos (enrichissement de l’environnement)

-     période d’acclimatation,

-     hébergement en groupe à chaque fois que c’est possible.

Les méthodes d'amélioration concernent aussi les conditions expérimentales : habituation aux manipulations et à la contention, analgésie et anesthésie si nécessaire.

Francopa est la plateforme française pour le développement, la validation et la diffusion des méthodes alternatives en expérimentation animale. Son site internet très complet propose des dossiers d'information, une rubrique Questions fréquentes, un forum, un courrier d'information et des liens vers d'autres sites européens homologues.