Une recette de grand mère plus efficace que des antibiotiques

AVANCéES SCIENTIFIQUES

1 - 04 - 2015

Une recette de grand-mère plus efficace que des antibiotiques?

 

Une recette de grand-mère issue d’un livre de médecine du Xe siècle – un mélange d’ail, de poireaux, de vin et de bile de vache - s’est avérée efficace in vitro et chez la souris pour combattre des colonies de staphylocoques dorés résistantes aux antibiotiques. Cet ancien remède fonctionnerait aussi bien, voir même mieux que les antibiotiques conventionnels. Et malgré la date, ce n'est pas un poisson d'avril!

Vacciner les grands singes pour vaincre Ebola

AVANCéES SCIENTIFIQUES, BIEN-êTRE ANIMAL, RECHERCHE ANIMALE, SANTé

31 - 03 - 2015

Vacciner les grands singes pour vaincre Ebola

 

Des études chez la souris ont validé un vaccin contre le virus Ebola qui protège après une seule injection et transmet cette protection aux autres membres de l'espèce. Ce type de vaccin basé sur un virus CMV propre à chaque espèce est destiné aux grands singes (chimpanzés, gorilles) pour les protèger du virus Ebola qui les décime et pour protèger les populations humaines qu'ils contaminent. Des essais chez le macaque sont encore nécessaires.

Des rats géants pour lutter contre la tuberculose

AVANCéES SCIENTIFIQUES, SANTé

30 - 03 - 2015

Des rats géants détectent la tuberculose

Au Mozambique, des rats géants de la taille d'un chaton ou cricétomes des savanes, détectent par l'odorat et après entraînement 67% des cas de tuberculose. Ce pays est un des plus touchés par cette maladie. Cette méthode est à la fois plus rapide et moins chère que les autres méthodes de dépistage. L’ONG belge Apopo cherche à faire homologuer cette technique par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). 

Un récepteur cible pour soigner le diabète

AVANCéES SCIENTIFIQUES, RECHERCHE ANIMALE, SANTé

27 - 03 - 2015

Un récepteur cible pour soigner le diabète

Des chercheurs ont montré chez la souris que les bactéries intestinales dites prodiabétiques sont détruites par l'intestin grâce à un récepteur appelé NOD2. Ils ont aussi découvert chez la souris que lorsque ce récepteur ne fonctionne plus, ces bactéries pénètrent dans l'organisme et provoquent une baisse de la sensibilité des tissus à l’insuline qui prépare le diabète. Ce récepteur NOD2 est donc une nouvelle cible pour lutter contre le diabète de type 2.

Aucun contenu de page d'accueil n'a été créé pour l'instant.

Les infographies

Infographie - Animaux utilisés en France en 2010 pour la recherche et la santé des personnes et des animaux

Les chiffres

Cette infographie présente les données chiffrées sur les animaux utilisés en France en 2010 pour la recherche et la santé des...