Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Recherche animale. Si vous le souhaitez, vous pouvez visualiser un exemple

Même les araignées sont utiles en médecine

SANTé

25 - 03 - 2017

Même les araignées sont utiles en médecine

L’accident vasculaire cérébral (AVC) frappe un français toutes les quatre minutes et plus de 500 000 personnes vivent avec des séquelles. Il résulte d’un arrêt de la circulation sanguine dans le cerveau entraînant un manque d’oxygène et une accumulation de CO2 transformé en acide carbonique H+ HCO3– . Les ions H+, pénètrent ensuite dans les neurones par l’intermédiaire de canaux ioniques provoquant de nombreuses lésions.

L’inhibition de ces canaux a été obtenue à l’école de médecine de l’université Johns Hopkins à Baltimore sur des rongeurs. Après avoir induit un AVC chez le rat, les chercheurs ont traité les animaux avec une protéine issue d’un venin d’araignée. Cette molécule réduit la mortalité et préserve l’architecture neuronale, elle ouvre ainsi une nouvelle voie de prévention des séquelles de l’AVC.

 

Thierry Battmann

Thérapie génique des troubles de l’oreille interne

SANTé

24 - 03 - 2017

Thérapie génique des troubles de l’oreille interne

Le syndrome de Usher est une maladie héréditaire qui atteint l’audition, l’équilibre et la vision. Plusieurs gènes sont en cause.

Un modèle animal souris de ce syndrome s’obtient en provoquant une mutation du gène de la protéine whirlin, un des gènes en cause. Cette mutation raccourcit et rend non fonctionnels les cils de l’oreille interne (cochlée et vestibule) ce qui induit surdité et trouble de l’équilibre.

Récemment une thérapie génique locale (oreille interne) a corrigé le trouble de l’équilibre et amélioré l’audition des animaux modèles.

C’est un progrès sur la voie de la thérapie génique des troubles de l’audition et de l’équilibre liés au syndrome de Usher.

Patch anti-infarctus

SANTé

24 - 03 - 2017

Patch anti-infarctus

L’infarctus du myocarde ou crise cardiaque touche en France environ 120 000 personnes/an avec un taux de mortalité de 10 % dans l’heure qui suit. Il est généralement dû à des dépôts ou un caillot qui obstrue les artères coronaires, empêchant l’irrigation du tissu cardiaque.

Le traitement est médicamenteux, injection de substances détruisant le caillot, ou chirurgical, greffe de vaisseau, dilatation de l’artère.

L’étude publiée dans la revue tissue engineering montre qu’un dépôt de gel composé de fibrine et de plaquettes sanguines sur le cœur de souris atteintes d’infarctus facilite la « réparation cardiaque ». Les facteurs de croissance libérés par ce biomatériel diffusent et stimulent la reconstruction du tissu endommagé.

L’utilisation de patch pourrait donc, à terme être une nouvelle forme de traitement de l’infarctus.

Thierry Battmann

Découverte d’un marqueur urinaire de la SLA

SANTé

23 - 03 - 2017

Découverte d’un marqueur urinaire de la SLA

 

La sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou maladie de Charcot est une maladie dégénérative grave et handicapante pour laquelle il n’existe encore aucun traitement.

Des chercheurs viennent de mettre en évidence dans un essai clinique mené sur 54 patients que le taux d’une protéine nommée p75ECD dans les urines était un marqueur fiable de la gravité de la maladie. Plus le taux est élevé, plus la maladie est grave. Un intérêt de cette découverte est qu’elle va faciliter l’évaluation de l’efficacité des traitements dans les essais cliniques.

Des études sur des cellules de patients et sur des modèles souris de la SLA avaient permis d’identifier cette protéine comme un marqueur possible de la maladie.

Aucun contenu de page d'accueil n'a été créé pour l'instant.