Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Recherche animale. Si vous le souhaitez, vous pouvez visualiser un exemple

Une thérapie cellulaire pour les mamans uniquement

RECHERCHE FONDAMENTALE

23 - 05 - 2017

Une thérapie cellulaire pour les mamans uniquement

On sait depuis quelques années qu’une femme qui a été enceinte conserve très longtemps des cellules souches du fétus dans sa moelle osseuse. On sait aussi que ces cellules participent à la régénération d’organes.

Des chercheurs parisiens ont découvert la substance qui mobilise ces cellules. Ils ont constaté que son injection à des souris permettait la cicatrisation rapide de plaies chroniques grâce à la mobilisation des cellules fétales. La méthode ne fonctionne que chez des souris ayant déjà mis bas.

Les chercheurs espèrent déboucher rapidement sur des traitements pour les femmes qui ont été enceintes.

 

Pourquoi l’asthme allergique touche-t-il davantage les femmes ?

RECHERCHE FONDAMENTALE

22 - 05 - 2017

Pourquoi l’asthme allergique touche-t-il davantage les femmes ?

L’asthme allergique est deux fois plus fréquent, et plus sévère, chez les femmes que chez les hommes.

Chez la souris aussi l’asthme est plus violent chez la femelle que chez le mâle, la castration des mâles, mais pas celle des femelles, faisant disparaître cette différence. Les études in vitro et in vivo publiées récemment par des chercheurs toulousains ont montré que la testostérone inhibait le développement des cellules immunitaires ILC2 qui interviennent dans l’asthme, via leur récepteur aux androgènes.

Ce récepteur pourrait par conséquent, devenir une cible pour traiter l’asthme allergique.

 

Les secrets de la structure des neurones

RECHERCHE FONDAMENTALE

19 - 05 - 2017

Les secrets de la structure des neurones

La protéine tau est une protéine de structure des neurones. Ses modifications entrainent la mort des neurones qui peut aboutir à la maladie d’Alzheimer et à d’autres pathologes neurodégénératives menant à la démence. La protéine tau existe sous deux formes.

Des chercheurs ont démontré sur des modèles de mouches modifiées génétiquement que l’expression d’une seule des deux formes de cette protéine provoquait pour l’une des troubles du mouvement et pour l’autre des troubles de la mémoire et de l’apprentissage accompagnés d’une neurodégénérescence.

Cette information permettra de mieux comprendre le fonctionnement des neurones et pourra faire avancer la découverte de médicaments contre les démences.

Résoudre les problème d’histocompatibilité dans les greffes de moëlle osseuse

RECHERCHE FONDAMENTALE

18 - 05 - 2017

Résoudre les problème d’histocompatibilité dans les greffes de moëlle osseuse

Des chercheurs sont parvenus à créer en laboratoire à partir de cellules des vaisseaux sanguins, des cellules hématopoïétiques totipotentes, c’est-à-dire des cellules souches capables de produire indéfiniment tous les types de cellules sanguines.

Ils ont montré chez la souris que la greffe de ces cellules entainait l’apparition de cellules souches hématopoiétiques capables de produire tous les types de cellules sanguines.

Cette découverte si elle est confirmée chez l’humain permettra de résoudre les problèmes d’histocompatibilité rencontrés dans les greffes de moëlle osseuse.

 

Aucun contenu de page d'accueil n'a été créé pour l'instant.